Lettre d’un expatrié à un ami

SONY DSC

Cher ami,

Je me suis longtemps retenu de t’écrire, le temps s’échappe plus qu’il ne se retient. La vie avance à mille a l’heure, les enfants, les soucis… je pourrais avancer beaucoup d’autres arguments à mon silence, mais ils sonneraient faux.

La vérité est que je ne sais plus quoi te dire, à toi qui ne connais pas mon quotidien, à moi qui ne connais plus le tien, à moi qui te juge, à toi qui me juges.

Ta dernière venue ici n’a été qu’un tourbillon de visites, de va-et-vient, de découvertes plus que de reconnexion. J’ai eu l’impression d’être devenu un guide touristique plus que ton ami, à être le chauffeur et le traducteur, plus que ton confident.

De mon dernier passage au pays, je n’ai été qu’un courant d’air, fatigué, décalé à écouter des récriminations qui ne me concernent plus. A ne plus comprendre, à sembler te juger pour un rien moi qui vit l’international. Du haut du piédestal sur lequel tu m’as mis, je n’arrive plus à en redescendre pour te comprendre et t’écouter.  Au final seuls les enfants semblent s’entendre.

Et pourtant j’ai besoin de toi, de cette amitié au delà de la distance et du temps comme celui qui me connait peut-être mieux que moi-même, qui me rappelle qui je suis. Alors reste avec moi, faisons ce petit bout de chemin ensemble, le plus loin possible, sans tenir compte des différences qui nous séparent, mais plutôt de ce qui nous rapproche.

A mon ami au long cours.

Retrouvez cette lettre dans l’édition de février de En Français Dans le Texte ainsi que son dossier sur l’amitié au long cours ici

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s